Covid-19: sept cliniques du Grand Est prêtes à accueillir des patients en réanimation

(Par Geoffroy LANG)
STRASBOURG, 21 mars 2020 (APMnews) - Sept cliniques du Grand Est se sont préparées à accueillir en réanimation des patients atteints coronavirus (Sars-CoV-2) pour épauler les hôpitaux publics de la région en tension depuis le début de l'épidémie, a-t-on appris vendredi auprès du président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) du Grand Est, Patrick Wisniewski.
"Tous les établissements privés du Grand Est ont armé leur lits, converti pour certains leur USC [unité de soins critiques], fait des extensions de leur réa pour ceux qui en avaient", a rapporté Patrick Wisniewski, président de la FHP Grand Est et directeur de la clinique de l'Orangerie (Elsan) à Strasbourg, joint vendredi soir par APMnews.
"Nos équipes sont prêtes, nos anesthésistes-réanimateurs sont prêts, les services de suppléances cardiologiques, pneumologies, et parfois néphrologiques, le sont aussi", a-t-il assuré. "Nous attendons d'avoir le premier appel pour accueillir les premiers patients".
L'agence régionale de santé (ARS) a accordé des "autorisations exceptionnelles et temporaires d'unités de soins de réanimation" pour que sept cliniques de la région puissent accueillir des patients atteints du Covid-19, pour une capacité totale de 70 lits de réanimation et de soins critiques:
  • l'hôpital clinique Claude-Bernard (Metz)
  • la polyclinique de Gentilly (Nancy)
  • la polyclinique Pasteur (Nancy)
  • la polyclinique de Bezannes (Courlancy, Reims)
  • la clinique de l'Orangerie (Strasbourg)
  • la clinique de la Compassion (Langres, Haute-Marne)
  • le centre médico-chirurgical (CMC) de Chaumont (Haute-Marne)
"Il y a un effort énorme qui est demandé aux établissements privés, mais malgré ça tout le monde s'est mobilisé, il y a une très très grande solidarité ici en Alsace", a souligné Patrick Wisniewski, alors que les hôpitaux publics alsaciens sont en grande tension depuis le début de l'épidémie de Covid-19, notamment concernant leurs capacités en lits de réanimation (cf APM MLB4Q7AXCQ).
"Concernant les masques, nous avons reçu, pour ceux qui étaient concernés, des dotations ARS de la réserve d'Etat qui vont nous permettre de fonctionner 8 à 10 jours maximum, mais c'est déjà ça", a rapporté le président de la FHP Grand Est.
"Les dotations d'Etat sont faites sur les établissements publics, l'ARS joue le rôle de répartiteur et ça c'est une très bonne chose."
Alors que le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, a annoncé vendredi soir que 5.226 personnes atteintes du coronavirus étaient actuellement hospitalisées en France, dont 1.297 personnes dans un service de réanimation (cf APM LC5Q7ICW5), la FHP a assuré vendredi à APMnews que les établissements privés à but lucratif possédaient une capacité de 4.000 lits de réanimation et soins critiques pouvant accueillir des patients atteints du Covid-19 sur l'ensemble du territoire.
gl/san/APMnews

Découvrez gratuitement et sans engagement Cliniquesnews.com pendant 7 jours.

Vous voulez informer la rédaction sur un événement se passant dans votre établissement ou votre région (nomination, ouverture d’un service…), écrivez-nous à redaction@cliniquesnews.com