Psychiatrie: mise en place d'une cellule de crise "Covid-santé mentale"

(Par Valérie LESPEZ)
PARIS, 24 mars 2020 (APMnews) - Une cellule de crise "Covid-santé mentale", pilotée par la direction générale de l'offre de soins (DGOS), a été installée la semaine dernière pour élaborer les consignes à destination des services psychiatriques dans le cadre de l'épidémie, mais également pour centraliser les difficultés de terrain, a annoncé lors d'un entretien à APMnews, lundi, le délégué ministériel à la psychiatrie, Frank Bellivier.
Elle a été mise en place "à ma demande [...] avec les fédérations hospitalières, le président du Copil [comité de pilotage] de la psychiatrie, Pierre Thomas, les présidents des conférences de CME [commission médicale d'établissement] des centres hospitaliers spécialisés [CHS], des hôpitaux généraux [CH] et des CHU, et les services -DGOS [direction générale de l'offre de soins], DGCS [direction générale de la cohésion sociale], DGS [direction générale de la santé]", a détaillé Frank Bellivier.
Il a précisé que les représentants des usagers et des familles étaient très régulièrement impliqués.
"La fonction de cette cellule, pilotée par la DGOS, est de concevoir les prochaines étapes, les prochaines notes", après celle diffusée lundi (cf APM VL6Q7N7FB), "et d'organiser une remontée du terrain", a-t-il résumé.
"Jusqu'ici, cela se passait un peu en ordre dispersé; il y a eu des communiqués (cf APM AF1Q7N3EP et APM VL9Q7AP9R), j'ai été destinataire de beaucoup d'interpellations, etc. Nous voulons organiser cette cellule comme une instance vers lesquelles convergent les difficultés sur le terrain, pour qu'elles puissent être traitées par les acteurs eux-mêmes, et par le ministère", a-t-il ajouté.
"Nous avons aussi envie d'associer à cette instance qui fait le suivi des filières de psychiatrie, le médico-social, car des questions spécifiques se posent également dans ce secteur" (cf APM CB2Q7HH7U), a poursuivi Frank Bellivier.
En revanche, il été décidé que la délégation interministérielle à la stratégie autisme et troubles du neurodéveloppement (TND), qui "a aussi des relations très fluides avec le terrain, avec les structures et les plateformes", n'intégrerait pas la cellule, en accord avec elle, "mais ferait remonter des cas spécifiques".
Interrogé sur le rôle de la délégation ministérielle (cf APM AF3PQ428P et APM VL1PQ3UMM) dans ce dispositif, alors qu'elle est chargée, rappelons-le, de mettre en oeuvre la feuille de route santé mentale et psychiatrie (cf APM VL0PB0SIS), Frank Bellivier a convenu avoir été "dérouté de ses missions".
"Nous nous sommes réorganisés dans deux directions: être en appui des acteurs pour faire face à cette crise, et rester mobilisés sur les chantiers prioritaires définis en début d'année par [l'ex-ministre des solidarités et de la santé] Agnès Buzyn (cf APM VL7Q4KB93), parce que la vie ne s'arrête pas avec le Covid…", a-t-il expliqué.
"Pour l'instant, on se mobilise le plus efficacement possible pour faire face à cette situation, mais il y a des chantiers sur lesquels nous pouvons continuer à travailler", a-t-il fait valoir. "Nous sommes en train de voir quels chantiers prioritaires nous pouvons maintenir, pour ne pas être perdus après la crise."
Lors de cet entretien à APMnews, Frank Bellivier a également insisté sur la nécessité, pour les établissements psychiatriques, de coopérer avec le MCO (cf APM VL1Q7NJ18). Il a également précisé que la note destinée aux services de psychiatrie allait être diffusée via les agences régionales de santé (ARS), "le réseau des directeurs d'établissement, des présidents de CME", les sociétés savantes et les fédérations hospitalières.
vl/ab/nc/APMnews

Découvrez gratuitement et sans engagement Cliniquesnews.com pendant 7 jours.

Vous voulez informer la rédaction sur un événement se passant dans votre établissement ou votre région (nomination, ouverture d’un service…), écrivez-nous à redaction@cliniquesnews.com